Economie

L’Europe se croyait à l’abri de la crise des Subprimes : il n’en est rien. C’est le cas de Fortis qui a perdu plus de 70 % de sa valeur en bourse cette année. Avec plus de 2 milliards de perte, le groupe était dans le rouge et les pays du Benelux ont décidé de nationaliser Fortis.

Il va entre autre y avoir une injection de 11.2 milliards d’euros afin de sauvegarder les 85 000 salariés du groupe à travers le monde.

Après le sauvetage d’AIG la semaine dernière, les différents pays ne veulent pas que la panique gagne les épargnants, aggravant ainsi la crise.


commentaires

  1. Ils auraient pas pu les laisser couler, non ?
    Histoire que mes crédits partent avec…

    Franchement, donner du pognon à une banque alors qu’elle vient de démontrer qu’elle ne sait pas s’en servir: quel gâchis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.