Economie

On devra bientôt manger le cochon, faute de le remplir

A force de jouer l’alarmisme, ca y est. C’est l’alarme. Le CAC 40 clôture cette journée sur une perte record de -9.04%. Après les hauts et les bas des 15 derniers jours, rythmés par le refus puis l’acceptation du plan Paulson, les places boursières montrent que le rustines apposées seront (si elle ne le sont pas déjà) inefficaces à plus ou moins longue échéance : en effet, on met 700 milliards d’euros … pour sauver un problème de 500 000 milliard (no no, je ne me suis pas trompé dans les chiffres)

Un fois de plus, ce sont les financières qui tirent tout le monde vers le bas, comme Dexia (-21.40%) ou Société Générale (-9.43%).

La nouveauté réside dans l’effet tâche d’huile de la crise : le pétrole en forte baisse (les analystes prévoient une forte baisse de la consommation) à 89.86$ et l’euro en chute libre est brièvement passé sous la barre des 1.35$ (niveau d’aout 2007).

A Wall Street, le Dow Jones a pour sa part enfoncé le plancher des 10 000 points, une première depuis 4 ans.

Et personne ne sait où cela va nous mener


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.