Braquage en carton

SWATCela se passe aux Etats-Unis.

Les autorités sont averties par le signal d’alarme d’une banque et se mettent immédiatement en place.

Après avoir aperçu une silhouette humaine, les policiers décident de faire évacuer la zone et tente de rentrer en contact avec le braqueur.

Porte-voix, téléphone, rien n’y fait, le braqueur reste muet aux différents appels lancés pour ouvrir les négociations.

Après 90 minutes, il ne reste alors plus qu’un recours aux officiers présents sur les lieux : faire appel au SWAT (Special Weapons Attack Tactics), l’unité de police spécialisée dans les opérations paramilitaires dans les grandes villes.

Après une rapide mise au point, l’assaut est lancé et l’unité d’élite déloge le suspect qui est en fait… un personnage en carton de taille humaine.

Quelle efficacité ces américains.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.