Actualité en France

Un Yeti est au coeur de toutes les discussions de Saint-Loup les Luchons, petit village des Pyrénées tout proche de la frontière espagnole. Depuis la mi juillet, le camps de ceux qui l’ont vu s’oppose à celui de ceux qui n’y croient pas.

Comme très souvent, c’est Twitter qui a allumé l’incendie via  Thomas Vidal qui a annoncé la création d’un groupe Facebook “Un yéti contre un cochon”, cochon qui est en faite la Forte Récompense prévue par la mairie via un appel à témoins

“Suite aux témoignages de plusieurs personnes mentionnant avoir vu un yéti aux abords du village, la municipalité recherche tout individu pouvant apporter des éléments à l’enquête en cours.

Tous renseignements, vidéos, photos, peuvent être communiqués au secrétariat de la mairie de Saint-Loup-lès-Luchon ou déposés sur le site du journaliste Eric Kassaba : http://ekassaba.wordpress.com

Forte Récompense.”

Un journaliste, Eric Kassaba, s’est bien sûr emparé de l’affaire afin d’essayer d’y voir plus clair en réalisant des interview dans le petit village de Saint-Loup les Luchons . Première victime du Yeti, Guigui, le cochon du maire qui était jusqu’ici en jeu : il a croisé le fameux Yeti et n’est plus en état d’être offert. Il est remplacé par 4 gros jambons de pays de 8 kg.

Les langues ont pourtant du mal à se délier :

Du côté de la mairie et de la Préfecture, on préfère éviter le sujet, ce qui prouve que l’on nous cache quelquechose :

Pour ma part, je crois dur comme fer à cette histoire de Yeti. Vous pourrez dire que j’ai trop lu Tintin, mais toutes les légendes se basent sur des faits réels, et les vastes Pyrénées abritent forcement des animaux que l’on croyait disparus ou imaginaires!

En tout cas un panneau signale maintenant la présence du Yeti

Je vous invite à parcourir le site d’Erik Kassaba pour en savoir plus
Article sponsorisé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.