Actualité en France

Et oui déjà en 1980 le ministre de la Culture de l’époque Jean-Philippe Lecat s’inquiétait du piratage de disques. Les majors du disque se plaignaient d’une forte chute des ventes. Et là ce n’était pas l’internet qui était en cause mais plutôt les bonnes vieilles cassettes que l’on se refourguait gaiement dans les cours de récrés.

Bizarre parce que le discours n’a pourtant pas changé depuis pour justifier Hadopi ^^


commentaires

  1. Belle idée que de remettre en scène ce finalement très vieux débat. On remarquera que l’industrie musicale à toujours eu un train de retard sur les évolutions technologies.

    Je remarque aussi qu’on parlait encore de “vitalité de création et de la créativité”…

  2. Oui on nous ressort toujours le même discours depuis 30 ans 😉

Répondre à SkullPat Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.