Actualité en France

Cela vous a peut être échappé, mais les français pestent contre la réforme des retraites et l’imposition d’un régime général plus stricte et commun à la plus grande majorité des personnes intéressées. Entre les lignes, on va peu à peu gommer les disparités (dont certaines se fondent sur des conditions de travail centenaires) et faire que tout le monde travaille un peu plus longtemps afin de lisser les effets du baby boom. C’est donc très positifs et démocratique, en théorie.

Tout le monde va donc mettre la main à la poche. Tous, sauf un petit village gaulois les membres du gouvernement et les parlementaires qui ont, en date du 3 septembre 2010, rejeté l’amendement suivant:

Le Gouvernement présente au Parlement, avant le 31 décembre 2010, un rapport établissant la situation des régimes spécifiques de retraite des membres du Gouvernement et des parlementaires et définissant les conditions d’un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général, visant notamment à un encadrement strict des pensions reversées, tant dans leurs possibilités de cumuls que dans leurs montants.

La France des privilèges n’est pas morte, charité bien ordonnée commence par les autres. Ceci est aussi valable pour les nombreux syndicats qui, même s’ils ne représentent que quelques pourcents des actifs, ont su défendre bec et ongles des avantages retraite conséquents, à en faire gerber le patron de TPE.

Je vous gerbe à la tronche donc. Deux fois.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.