This handout image received on February 27, 2017 from Sheffield University shows an artists rendering of the tidal disruption event in F01004-2237, which is 1.7 billion light years from Earth. The release of gravitational energy as the debris of the star is accreted by the black hole leads to a flare in the optical light of the galaxy. 
Supermassive black holes rip up and devour hapless stars a hundred times more frequently than thought, according to research released on February 27, 2017.
Previously, scientists had calculated that such cosmic cannibalism was extremely rare, happening once every 10,000 to 100,000 years per galaxy.
 / AFP PHOTO / SHEFFIELD UNIVERSITY / MARK A. GARLICK / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Sheffield University / Mark A. GARLICK" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS Actu internationale

Vous en avez surement déjà entendu parler il y a de ça quelques jours que ce soit grâce aux réseaux sociaux ou bien encore à la télévision mais revenons néanmoins sur cet évènement incroyable qui est la toute première photographie par un groupe de chercheur d’un trou noir supermassif. Pour commencer les informations que nous détenons sur les trous noirs sont encore très peu nombreuses et l’image que nous nous en faisions l’était encore plus. Concernant le premier point nous savons déjà que le trou noir est un objet céleste possédant une masse tellement importante que le champ gravitationnel généré par cette masse empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’y échapper. Si aucunes lumières ne peut donc s’en échapper il est donc comme l’indique son nom : noir. Quant à la question de ce à quoi ressemble un trou noir-là les théories étaient plus divisées et pour cause, comment est-il possible d’imaginer et de prédire avec certitude l’aspect que devrait avoir un trou noir. Aujourd’hui et depuis le 10 avril 2019 une photo du trou noir M87* situé dans la galaxie M87 et qui est dit comme étant supermassif c’est-à-dire que sa masse est au moins égale à celle d’un million de masses solaires ce qui est juste renversant et donne le vertige. Cette photo, la voici !

Alors certes la photo n’a pas une qualité optimale et pour cause essayez un peu de prendre en photo un objet se situant à plus de 53.5 millions d’années lumières de distance (sachant qu’une année-lumière fait un peu moins de 10.000 milliard de kilomètres). Donc même si la photo n’est pas spécialement très nette elle permet déjà de pouvoir mettre en image ce qu’un grand nombre de personnes n’arrivaient pas à s’imaginer et elle confirme enfin la théorie de la relativité qu’Albert Einstein avait utilisé en 1905. Pour conclure cette photo est un pas immense pour la communauté scientifique et promet un avenir avec des révélations toujours aussi incroyables.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.