Actu internationale

Dans la série n’importe quoi, je demande la juge Caridad Hernandez.

Par quelle magie a t’elle pu condamner Santos à 3 ans et demi de prison ?

Tout simplement scandaleux, la justice espagnole est vraiment à chier, et je pèse mes mots ! Un condamnation pour la forme de deux ans permettait à Santos de rentrer chez lui, et ce mauvais rêve aurait été oublié.

Mais deux ans ce n’était peut être pas assez, pas assez pour l’honneur du procureur, ou celui des policier incapables d’avoir une version commune.

En infligeant un telle peine de prison, Santos te dit merci : merci de montrer que l’on peut toujours trouver des gens stupides, bornés, sans âme ni même charité. des gens qui devant l’évidence foncent tout droit au nom de la défense d’une pseudo autorité morale. Cela nous montre que nous valons mieux, et que la raison du plus fort n’est pas toujours la meilleure.

Non, Santos n’a rien lancé. Oui, il a tenté de secourir une femme à terre. Les images le prouvent. Les témoignages le soutiennent.

Merci de nous rappeler qu’il faut se méfier de tout le monde, même des juges. Il sera temps de se rattraper lors de l’appel.

Santos ne pourra donc pas être présent au stade vélodrome mardi. Il aurait pu réconcilier tout le monde. Dommage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.